Histoire d'une rencontre : Gaspar Tytelman, notre invité au mois de Mars 2020

 

       Nous avons rencontré Gaspar Tytelman il y a quelques années, lors d’un voyage en famille en Argentine. Matias désirait reprendre contact avec ses racines musicales, notamment les rythmes folkloriques argentins, car, d'une part, son pays lui manquait, mais aussi pour répondre à l'intérêt que les élèves de l’école de chant ont manifesté pour ces musiques.

      C’était avant le premier stage des musiques argentines à l’Ecole de Chant Magrini et il était important pour Matias de faire honneur à son pays en transmettant le mieux possible sa culture, et pour cela il avait besoin de développer ses outils pédagogiques.

           La transmission est une affaire délicate, qui doit se faire de coeur à coeur, et trouver LE bon professeur du premier coup est assez rare, mais, suite à la recommandation d'un ami, la rencontre avec Gaspar a été un comme une évidence  et Matias a pu prendre une série de cours intensif avec lui, pour parfaire sa technique de jeu du bombo et travailler les rythmes typiques des chants folkloriques argentins. 

Il trouva en Gaspar un excellent pédagogue, avec une énergie d’une calme intensité et beaucoup de sens de l’humour.

Un an après nous retournions à Buenos Aires et apprîmes que Gaspar proposait un stage intitulé “Rythme intérieur” (“ritmo interior” en espagnol). Curieux et sans trop savoir de quoi s’agissait ce “rythme intérieur”, nous nous sommes inscrits et, le jour venu, nous nous sommes rendus au Centre d’Etudes Harmoniques ( “Centro de Estudios Armonicos” en espagnol), école de massage et thérapie sonore dirigée par Albert Rabenstein, une référence dans ce sujet.

Nous avons été reçus dans une belle salle, remplie de bols tibétains et d’autres instruments et nous nous sentions déjà dans un endroit spécial, différent. L’ambiance était vraiment très sympathique, avec une trentaine de stagiaires de toutes horizons: musiciens, artistes, prof d’école, artisans, ingégnieurs, etc. J'étais la seule étrangère mais cela ne m'a pas découragée et j'ai même réussi à communiquer en espagnol, mais surtout en musique (langage universel !)

Dans la salle de stage il y avait une énorme quantité de tambours de tous types: bombos, congas, maracas, tambourins, bongos, djembés, cajon, bols tibétains, udus, claves … une véritable collection ! Après une petite introduction Gaspar nous fit visionner une curieuse vidéo, où l’on pouvait observer une tribu africaine réunie pour faire la fête ou quelque sorte de rituel. Chacun avait un tambour en équilibre sur la tête (!) qu’il jouait en faisant des mouvements d’une grande souplesse. Ceci était déjà très remarquable, mais le plus impressionant était qu’ils parvenaient tous à jouer leurs tambours à l’unisson parfait. Vraiment parfait. Si vous avez fait l’exercise de faire de la musique en ensemble vous savez combien il est difficile d’accomplir un vrai unisson parfait. Gaspar nous expliqua que les rythmes intérieurs de chaque individu dans la vidéo étaient en phase, en harmonie, connectés. La suite fut une journée de découverte de ce monde intérieur du rythme et de connexion aux rythmes des autres.

Voici le témoignage de Matias :

“ Nous avons respiré ensemble, nous avons joué ensemble, nous avons chanté ensemble, à chaque fois partageant nos impressions. Je me souviens qu’un exercice me parût fort original: quelqu’un démarrait un rythme simple, régulier, et un par un, chacun “entrait” dans le rythme, en essayant de se connecter au tempo des autres. Mais il ne fallait pas imposer un tempo aux autres, il fallait s’adapter, rester collé. Je n’avais jamais fait un tel exercice auparavant. Mon cerveau de musicien trouvait cela bizarre que d’abandonner le “bon” tempo. Mais dans les faits, en ce faisant nous donnions vie à un rythme collectif, a une conscience rythmique collective, intense, un peu chaotique, certes, mais tellement jouissive ! Nous avons eu la possibilité d’essayer plein d’instruments différents, de travailler avec plein des personnes jusque là inconnues. Nous avons pu aussi comprendre, ne serait-ce qu’un peu, que notre vie est habitée par plein de rythmes, et qu’on peut les écouter, jouer avec eux, faire en avec eux. A la fin de la journée, Lisa et moi, nous nous sentions légers et proches, contents de cet apprentissage à la fois musical et philosophique. “

Voici comment Gaspar présente sa méthode et son stage :

 

Système Rythmique Conscient (SRC)

Connaissez-vous vos rythmes intérieurs et ses rapports aux rythmes extérieurs? Êtes-vous en train de répéter des schémas? Sentez-vous qu’il vous serait possible d’être plus coordonné? Sentez-vous que vos rapports avec vos proches pourraient avoir plus de fluidité? Aimeriez-vous changer certains rythmes dans votre vie?

Avec le Système Rythmique Conscient ces questions et beaucoup d’autres peuvent trouver une réponse. Ce système est le résultat de plus de 20 ans d’expérience et d’expérimentation de Gaspar Tytelman avec les différentes facettes du rythme et du son, sur le plan musical et sur le plan thérapeutique.

A partir de notre conception jusqu’à aujourd’hui nos rythmes naturels sont présents à chaque instant: le battement du coeur, la cadence de la respiration, la circulation sanguine, alternance du sommeil et la veille, entre autres, sont des exemples de notre cohabitation avec nos rythmes. En même temps, nous sommes en phase ou décalés avec tous les autres rythmes qui nous entourent. Certains rythmes sont plus subtils, moins évidents, comme notre rapport aux pensées ou aux émotions.

Le SRC propose de se voir et se comprendre soi-même comme un système rythmique et vibratoire qui interagit avec d’autres systèmes, comme la famille, le couple, le travail, le cadre de vie, les émotions, entre autres.

Toute interaction se constitue en système et vie parmi d’autres systèmes. En musique, ce concept est appelé polyrythmie, c’est-à-dire des rythmes différents cohabitants et donnant pour résultat un rythme différent grâce à l’addition des rythmes individuels.

Alors, réfléchissez: Quels sont vos polyrythmies ?

Une nouvelle vision globale

SRC prend des concepts musicaux, rythmiques et acoustiques pour comprendre et se comprendre dans les expériences de la vie quotidienne, en vous montrant des outils concrets pour agir sur le moment présent.

SRC vous propose un équilibre entre comprendre et sentir.

Vous pourrez lors du stage apprendre des méditations rythmiques dynamiques ou contemplatives qui vous aideront à rester équilibrés.

Vous allez apprendre à réaliser des test rythmiques internes pour mieux déchiffrer vos émotions. Vous pourrez également exercer votre coordination en stimulant des circuits neuronales.

SCR est un outil qui sert à analyser et comprendre des situations de vie.

Concepts travaillés lors des stages de SRC

- Pulsation

- Rythme

- Polyrythmies

- Schémas de création

- Coordination

- Rythmes naturels

- Harmonie rythmique

- Rythme personnel et transpersonnel

- Ce qu’est qu’un tambour et types de tambour

- Résonance avec le tambour

- Vibrations des différents tambours

- Techniques et sons des tambours

- Rythmes utilisés en fêtes et cérémonies

-Rythmes de connexion

- Octavation

- Concept du binaire et du ternaire

- Rythme personnel

- Cycles naturels et ses accentuations

Bénéfices du SRC

- Stimulation des circuits neuronaux

- Sensation d’harmonie et de paix

- Modification de schémas répétitifs au niveau des émotions, de la pensée et de l’action

- Approfondir la connaissance de soi

- Montre une autre façon de construire des liens avec autrui

- Aide les processus de transformation individuels et collectifs

- Apporte une autre compréhension des situations que l’on vie

- Apporte des outils concrets pour créer !

 

Cette conception du rythme et de la musique nous a paru, à Matias et moi-même vraiment très intéressante et étonnamment complémentaire de nos propres méthodes d'enseignement du chant. Souvent du le stage que nous avons suivi avec Gaspar en Argentine, je me prenait à penser “tiens, je dis la même chose à mes stagiaires” mais souvent d'un autre angle. Changer de point de vue, changer de perceptions est une étape importante dans l'évolution d'une âme artistique ! C'est pour ça qu'en rentrant en France cette fois-là nous nous sommes dit qu'il fallait tout faire pour offrir à nos élèves l'opportunité de travailler avec Gaspar selon la méthode. Ça a pris plus de 2 ans à s'organiser, mais ça y est, l'invitation est lancée, Gaspar sera en résidence dans notre école au mois de Mars 2020 !! Nous en profitons pour organiser plusieurs ateliers avec lui, ainsi que plusieurs concerts.  Matias assurera la partie traduction ! Nous sommes très enthousiastes à l'idée de cette collaboration avec ce percussionniste hors du commun et nous espérons partager ces belles expériences avec vous  !

 

Les ateliers  : (voir la page des stages) Ouvert à tous, pas de connaissance requise, prêt de tambour possible.

 

Les concerts  :  

 

Samedi 14 Mars à 19 h à la salle Frédéric Mistral à Seillons source d'Argens, CONCERT en duo Lisa Magrini (voix) et Gaspar Tytelman (percussions, bols tibétains) Hildegard von Bingen, entre religion et chamanisme.

Vendredi 20 Mars à 21 h à la Croisée des Arts – St MAXIMIN la ste Baume avec l'ensemble Les Racines de l'imaginaire. Direction : Lisa Magrini

“El cantar tiene sentido “ Un pont entre les musiques traditionnelles et la musique baroque latino -américaines.

Samedi 21 Mars à 19h au Mas du Sauvage , 30126 Saint Laurent des Arbres : Hildegard Chamanique

Dimanche 22 Mars à 16h30 au Temple d'Arles (30) : Hildegard Chamanique